Neige sale

Le Nouveau continent

  • 10 janvier 2015

Advienne que pourra
Contre ma falaise les vents liés
Foulée par les mers mouillées
Les sables mouvants
À mes pieds des têtes dures qui font la grève
Mes genoux qui tiennent tant
Des menhirs sacrés contre les infidèles
Mes deux pieds en récifs
Sentinelles

Amenez vos navires
Amenés, ils chavirent
Malmenés par le fond
De la pierre de mon front
Mes visées goélands
Aux vertiges des courants
Au-delà d’horizon
Des torpilles au devant du levant
Aux piqués de faucons
Pour guetter vos troncs nus
Vos cure-dent d’goélette
Vos navires de guère

Advienne que pourra
Venez ouvrir vos ventres
Vos copeaux sur mes berges
Vos victoires de Troie
Dans vos rêves

Viande salée
Vos poumons comme des gourdes
Vos astres exorbités
Crânes coulés
Coquillages

 

 

 

Partagez : Facebooktwittermail
Suivre Loui :Facebooktwitteryoutube