Neige sale

L’ange d’ambre

  • 3 décembre 2014

Vibrance de la pesanteur de l’air
Alors qu’elles s’entrouvrent
Les pétales de paupières d’anges
Aux confins du beau jour

Les cils en explosion tendre
À la caresse du voile des lèvres
Une peau aux ailes d’ambre
Et une cheville délicatesse

Son souffle dans nos poumons
Oxygénant l’oxyde des pleurs
Vaccin malin de son sourire
Déjouant le jeu de nos frontières

Comment survivre à cette aura
Et à son charme radioactif?
Regarder l’ombre de sa sagesse
Et refuser de la ternir…

 

 

 

Partagez : Facebooktwittermail
Suivre Loui :Facebooktwitteryoutube