Suie blanche

L’affront Climatique

  • 24 juin 2014

Mirobolante descente en myriades de psaumes de pluie
Un code morse sur nos rétines et nos pauvres épaules
L’appel d’une guerre entre les nuages et la terre
La fièvre froide de l’enfer détrempé
Et nos tignasses en barbelés
Pour freiner ses effets sur nos cuirs

Une grande mer qui se dépose en retenue
Violant les dernières taches de nos sécheresses

Chaque goutte est un mot
Chaque pluie est un vers
Chaque averse est un chaos
On n’est plus sûr si toute cette eau est une ode ou une charge
Une poésie ou un brouillage
Et nos prunelles se réfugient dans les bunkers sous les cils
Notre peau se rétracte, se méfie et sel tous ses pores
Tant d’inutiles blindages et de manteaux
Autant d’armées conditionnées à nous mentir
Pour s’abriter du pire

 

 

 

Partagez : Facebooktwittermail
Suivre Loui :Facebooktwitteryoutube