Élévations & autres poudreries

La nuisance

  • 21 octobre 2014

Je ne supporte plus la nuit
C’est un poids trop pesant
Des paupières de fer
Des pupilles brouillées

Je l’aie longuement fouillée
Une soupe si amère
C’est un goût déplaisant
Et un combat fortuit

Je ne supporte plus la nuit
Je la traîne comme une ombre
Et je fuis sa pénombre
Dans mes draps de lit

Rare est l’aurore
Je fais le mort
Pour qu’elle passe
Sans qu’elle me vit

Et si je dors
J’ai comme au corps
Le mauvais spasme
De l’oubli

Je ne supporte plus la nuit
J’ai l’extase du jour
De claires paupières
Qui vous font la cour

Et lorsque je vous fais l’amour
Il n’y a plus d’hier
Plus de nuit
Que vos courbes pourtour
Et le jour à refaire

 

 

 

Partagez : Facebooktwittermail
Suivre Loui :Facebooktwitteryoutube