Suie blanche

Cloîtré

  • 15 novembre 2014

N’est pas blessé
Mais s’agresse
Le sauvage animal
Dans sa sale attente
L’aller-retour
De l’haut au-delà
Et au-delà du grillage
L’enragé captif
Aux tailles de canines
Conditionnées

Et impatient
Les yeux plus grands qu’il pense
Mâchouillant les morceaux
Les piquets modelés
Par ses usures
L’espoir perdu
Au loin des clôtures
Avec les poussières libres
Les cailloux crachés
Les mulots en cavale
Et les maux voyageurs

Sédentaire
Les griffes de l’ancrage
Les muscles atrophiés
Cordages
Les yeux sédiments
Mirés aux marées
Et échafauds échoués
Aux tentants renflouements
Des espoirs

Délaissé sans leste
Sans laisse
Mais lésé jusqu’aux gestes
Douze pas
Frontaliers
Vigile de survie
Mille poils aux abois
Des messages de l’air
Aux remous
De tout mouvement

Sauvage en cage
Entre un bol de salive
Et ses os sans moelle
Vite évidés et puis gratinés
De d’autres poussières captives

 

 

 

Partagez : Facebooktwittermail
Suivre Loui :Facebooktwitteryoutube